Jan 09, 2019

2019 : L’année du Software Asset Management

Nous l’avons déjà dit et le répétons : la partie logicielle ne se limite pas aux installations, c’est l’élément vital de votre entreprise. Avec une stratégie de gestion des licences logicielles vous êtes en mesure de prendre de meilleures décisions en termes de licences ce qui réduit les coûts et protège vos investissements.

2019: The Year Ahead for Cloud Software Asset Management

Le logiciel est au cœur de votre entreprise et la façon dont nous y accédons et l'utilisons évolue constamment. En ce début 2019, nous vous invitions à porter une attention particulière à l'évolution de la gestion des licences logicielles à l'ère du cloud - et à ce que ces changements signifient pour votre organisation.

Une année transitoire pour le SAM

Les entreprises ont encore besoin de gérer les environnements de licences logicielles existants sur site, et le SAM fournit le savoir-faire et les structures de gouvernance nécessaires pour se concentrer sur cette tâche.

Cependant, la façon dont nous acquérons les logiciels évolue et, par conséquent, les programmes SAM doivent adapter leur portée et leur impact organisationnel. D'une part, la conformité reste très importante pour les clients qui apportent leurs propres licences à des fournisseurs de centres de données cloud externalisés comme AWS, Azure, ou même Alibaba. Le calcul des scénarios BYOL est délicat et soulève de nouveaux problèmes de conformité liés au cloud.

D’autre part, étant donné que plus de fournisseurs passe du cloud hybride à des solutions tout cloud, le Cloud Software Asset Management sera moins axé sur la conformité. Contourner les coûts et gérer les dépenses deviennent une priorité pour les équipes SAM.

Protégez-vous des coûts logiciels cachés

Forrester Research prévoit que le marché mondial du cloud computing dépassera les 200 milliards de dollars en 2019. Outre les nombreux nouveaux venus agiles qui entrent dans la danse avec leurs solutions SaaS, des géants tels que SAP et Microsoft continuent à pousser les clients vers le cloud. Notons ici que des plates-formes comme SAP S/4HANA et Microsoft Office 365 offrent en même temps qu’une flexibilité accrue des challenges supplémentaires en matière de gestion des licences logicielles.

Dès que vous passez au cloud, vous vous retrouvez à batailler sur le front de la gestion de des dépenses SaaS qui augmentent et sur celui des coûts inutiles d'abonnement SaaS et de services cloud que vous devez éviter.

Alors, comment rester à l'abri des surprises liées aux dépenses SaaS, c'est-à-dire des coûts cachés du cloud probablement inattendus ? Un outil de gestion des licences vous aide à planifier, surveiller et optimiser vos services et licences de cloud computing - et à éviter les pièges qui dissimulent les coûts, tout en renforçant la transparence.

Prévoyez l’ampleur de votre utilisation logicielle

Surveillez-vous et contrôlez-vous activement votre stratégie de cloud computing ? Que votre entreprise envisage une transition vers les services cloud ou qu'elle soit déjà plongée dans le paysage numérique, il est essentiel que vous disposiez des outils nécessaires pour planifier, piloter et optimiser vos services cloud et vos licences.

Les solutions de gestion des ressources logicielles cloud axées sur les produits qui se concentrent sur la gestion des licences Salesforce ou sur la gestion des licences Office 365 éliminent l’approximation. Ces outils de gestion SaaS sont le seul moyen de vous assurer que vous payez pour les licences et services cloud que vous utilisez réellement et dont vous avez besoin en anticipant votre utilisation.

Grâce à la capacité de visualiser avec précision la consommation en place, vous pouvez fournir des chiffres aux parties prenantes qui prévoient et contrôlent les coûts à venir.



Les sujets: Cloud, Microsoft, Salesforce, SaaS, SAM Insights