Dec 18, 2019

3 régles à l'attention des gestionnaires SAM face au cloud computing

Même si le cloud computing fait le buzz, nous devons tous prendre un peu de recul.

Mon attitude peut faire penser que je suis sur mes gardes ; je ne mets pas en doute l’importance du sujet, seulement il n’est pas nouveau. "Déjà vu, déjà fait", pourrait-on dire. Tout dépend si vous vous concentrez sur les mots ou sur la méthodologie sous-jacente.

Là où l'IoT fait l’actualité, le cloud faisait hier la une.

La gestion des actifs logiciels comme fondement

Les règles de base du Software Asset Management sont les mêmes, que vous soyez sur site, dans le cloud ou dans un environnement hybride. Vous devez savoir ce que vous avez, et ce dont vous avez besoin. Faisons le point :

  • Software as a Service (SaaS) – Modèles de licence d'utilisateur nommé que nous connaissons depuis des décennies : Utilisateur nommé SAP, IBM Cognos, Citrix/Autodesk Utilisateur simultané, etc.
  • Infrastructure as a Service (IaaS) – Scénarios dans lesquels vous louiez du hardware comme HP, Dell, Fujitsu, etc. mais vous étiez toujours en charge de l'octroi des licences.
  • Platform as a Service (PaaS) – Scénarios de fournisseurs que les grandes organisations connaissent depuis des an-nées.

Comment construire une pratique efficace de gestion du Cloud: Stratégies, personnes, processus et outils

Apprenez comment minimiser le choc du Cloud Shock, l'augmentation inattendue et non budgétée des coûts liés à la fourniture de services informatiques via le Cloud public. Lisez les dernières recherches (en anglais) du ITAM Review.

Lire maintenant>>

Qu'en est-il de l'Internet des objets (IoT) ?

Si vous réservez la même approche aux dispositifs IoT, aux logiciels Open Source et aux con-teneurs, vous verrez que nous pouvons adapter à ces "nouveaux" défis ce que nous compre-nons déjà - et faisons déjà pour le SAM.

  • Dispositifs IoT – En général, chaque dispositif qui peut engendrer une demande de droit d'utilisation de logiciel est pertinent pour SAM. Peu importe qu'il s'agisse d'un ordinateur, d'un appa-reil mobile ou d'un réfrigérateur connecté. Un Software Asset Manager doit connaître ces appareils, comprendre les logiciels qu'ils peuvent exécuter et savoir si des règles spécifiques s'appliquent. Le logiciel Cisco sur les composants d'infrastructure réseau en est un bon exemple. La difficulté est d'obtenir la transparence nécessaire - le même défi que nous avons toujours eu à relever avec des environnements non-homogènes et distribués.
  • Logiciels open source – Cela existe depuis que l'informatique existe. C’est gratuit et ce n’est pas un problème ? Faux ! Les End User License Agreement des produits Open Source sont multiples. On dit souvent qu'on peut utiliser et modifier le code source d'un logiciel, mais on est alors obligé de publier la version modifiée de ce code. Toute infraction peut entraîner des amendes importantes. En tant que SAM Manager, il vous incombe de rester au fait de l'utilisation des logiciels Open Source.
  • Conteneurs – Le challenge avec les conteneurs est principalement la dynamique. Pour faire simple disons qu’il s'agit d'une mini machine virtuelle exécutant une seule application. Donc, le défi ici, c'est un peu comme faire tourner les machines virtuelles de haut en bas, mais à une plus petite échelle. Là où une véritable solution de découverte devait détec-ter l'existence d'une machine virtuelle, puis l'inventorier, il est maintenant important de savoir quand et où se trouvent les conteneurs et quels sont les logiciels qu'ils "con-tiennent".

3 Règles pour la gestion des actifs logiciels à l'ère du numérique

Il y a 3 étapes qu'un Software Asset Manager doit prendre en compte pour la gestion des actifs logiciels en cloud :

  1. Assurez-vous d'avoir en place une technologie d'analyse/découverte adéquate ou outil de gestion des actifs logiciels qui prend en charge le nombre croissant de scénarios et de plates-formes.
  2. Vérifiez les termes et conditions de licence spécifiques en cas d'utilisation de produits logiciels sur de telles plates-formes.
  3. Essayez de trouver des dénominateurs communs avec des scénarios que vous con-naissez déjà et intégrez les nouvelles technologies dans vos processus existants de gestion des licences logicielles.

En savoir plus sur Aspera LicenseControl for Cloud.

Commencez à faire de l'optimisation SaaS >>



Les sujets: Amazon AWS, Cloud, Microsoft Azure, SaaS, SAM Insights