jun 29, 2017

Le cloud brise les chaînes de la création de valeur

Meilleures pratiques Aspera – USU World 2017 Berlin

[Translate to Français:] Die Cloud verändert Software Asset Management

Les trois phases clés de la conférence :

  • La gestion des actifs logiciels dans le cloud peut se résumer ainsi : « Traquez vos coûts ! »
  • Simplification : Aspera présente un service allégé d’optimisation des coûts de SaaS.
  • SAP vous réclame un paiement complémentaire (important) ? Proposez une solution innovante !

1. Cloud : follow the money ! Quel est votre plus gros facteur de coût ?

Jochen Hagenlocher, responsable international du SAM au sein d’une entreprise du classement Fortune 100 en Suisse.
Jochen Hagenlocher, responsable international du SAM au sein d’une entreprise du classement Fortune 100 en Suisse.

Les éditeurs de logiciels veulent vous convaincre de migrer dans le cloud ? Le plus tôt possible, et sans évaluation préalable des coûts sur le long terme ? En l’absence d’une stratégie dédiée à l’échelle de l’entreprise, vous vous exposez à des risques commerciaux, qui peuvent pourtant être évités. « Follow the money », recommande Jochen Hagenlocher, responsable international du SAM au sein d’une entreprise du classement Fortune 100. En d’autres termes : votre plan de gestion des actifs logiciels dans le cloud doit partir des postes associés aux plus grosses dépenses : c’est là que se trouve le plus important potentiel d’économies, et donc le plus gros retour sur investissement.

De nombreux éditeurs font pression afin que leurs clients disposant de solutions sur site adoptent le cloud.

Sondage: SAM et Cloud 2017

La mise en place de modèle reposant sur le cloud va de pair avec l’augmentation de la visibilité sur ce mode d’hébergement. L’idée est de casser les silos et de regrouper toutes les données d’utilisation pertinentes pour la gestion des actifs logiciels. C’est seulement ainsi que vous bénéficierez d’une véritable transparence sur les comportements des utilisateurs dans le cloud et identifierez les coûts qui en résultent.

Le maître-mot ? « Dégraisser » : les services cloud doivent faire l’objet d’une surveillance continue et être constamment adaptés pour que leurs coûts ne s’envolent pas. Il est donc essentiel que la technologie mise en œuvre puisse rattacher rapidement les nouvelles applications cloud aux connecteurs. Offrez également aux parties prenantes des fonctions de reporting cloud intelligent comme SAM Intelligence d’Aspera. Cela permettra de développer une gouvernance SAM qui couvrira l’ensemble du cycle de vie dans le cloud.

2. Simplification

Les offres SaaS représentent un énorme potentiel et un marché extrêmement dynamique. Elles exigent des solutions de gestion des actifs logiciels à la fois flexibles et évolutives. À l’occasion de la conférence USU World, Aspera a présenté aux responsables SAM et aux directeurs financiers un nouveau service allégé, ainsi qu’un outil, LicenseControl for Salesforce récemment développé. Ce dernier permet aux utilisateurs Salesforce d’obtenir rapidement des informations complètes et exploitables sur la situation de leurs licences auprès de cet éditeur, sans avoir à mettre en place un projet complexe. Il est surtout unique en ce que les résultats qu’il fournit incluent également des propositions d’optimisation.

Olaf Diehl, directeur d’Aspera GmbH
Olaf Diehl, directeur d’Aspera GmbH

Établir la transparence sur les dépenses et l’utilisation liées au cloud n’est pas dans l’intérêt du fournisseur, car cette démarche réduit leur profits. Avec LicenseControl for Salesforce, Aspera est le premier fournisseur à délivrer ces informations, sans qu’il soit nécessaire d’implémenter un outil sur site. Tous les résultats sont rapidement et facilement disponibles.

3. SAP vous réclame un paiement complémentaire (important) ? Proposez une solution innovante !

Spécialistes SAP
Spécialistes SAP et leurs stratégies (de gauche à droite) : Guido Schneider (Aspera), Axel Susen (Susen Software), Jana Jentzsch (du cabinet Jentzsch IT Rechtsanwaltgesellschaft), Dirk Schüller (Rimini Street)

Même si le PDG de SAP, Bill McDermott, a annoncé une simplification des tarifs pour l’utilisation indirecte lors du salon SAPPHIRE NOW d’Orlando, la communication avec SAP restera laborieuse. L’éditeur est connu dans le secteur pour limiter toujours plus les droits de ses clients, quitte à aller à l’encontre de l’accord initialement conclu. Quant aux procédures judiciaires en cours relatives à l’utilisation indirecte, elles en disent long.

Les clients SAP d’Aspera étaient également présents à la conférence USU World de Berlin : SAP et le cloud, l’utilisation indirecte et la dernière version de LicenseControl for SAP (anciennement SLC) étaient les principaux thèmes des présentations et des débats.

La préparation est la clé de la réussite et permet aussi de faire des économies (conséquentes).

L’expérience le prouve : les gestionnaires de comptes SAP ne peuvent souvent pas expliquer à leurs clients ce qui a changé dans les clauses de leur contrat, ce qui ne les empêche pas de réclamer des paiements complémentaires au titre des droits de licence. Mais ne baissez pas les bras. Certes, il n’existe aucun droit légal à l’ajustement contractuel. Et pourtant il arrive que SAP supprime desclauses, même si cela requiert plusieurs tentatives. En tant qu’utilisateur SAP vous devez étudier dans le détail quelle solution est la plus avantageuse pour votre entreprise.

Dr Jana Jentzsch, Jentzsch IT-Rechtsanwaltsgesellschaft, Hambourg
Dr Jana Jentzsch, Jentzsch IT-Rechtsanwaltsgesellschaft, Hambourg

En faisant appel aux services d’un spécialiste des conditions d’utilisation de licences SAP, vous vous préparez au mieux aux différents scénarios que pourrait vous présenter SAP. En outre, vous avez en main une contre-proposition, qui peut vous permettre d’éviter des dépenses. Quelles licences SAP possédez-vous actuellement, et quels droits concèdent notamment les plus anciennes d’entre elles ? De quels types de licences devriez-vous disposer, et comment les répartir ? Quel potentiel d’optimisation cela représente-t-il ? Le logiciel Rapid Vendor Analysis for SAP® Software fournit des résultats complets sur lesquels construire votre stratégie de négociation.

Une approche active de la gestion des actifs logiciels permet une prise de décision sur les questions financières et juridiques

Conclusion : comment naît l’innovation ? Uniquement de l’échange avec des tiers.

Nouveaux services d’Aspera, circuit virtuel dans l’univers de formation d’Aspera, gestion des actifs logiciels classique ou dans le cloud : remercions tous les clients, participants, collègues, qui ont fait une fois encore de la conférence USU World un événement incontournable. Nous avons hâte de vous accueillir l’année prochaine avec ces mots : bienvenue à la conférence USU World 2018 d’Aspera à Bonn !

Vous pouvez d’ores et déjà retrouver nos spécialistes SAM ci-dessous :

12.09.2017: Conférence SAM Paris

04. - 05.10.2017: Convention USF Lille



Les sujets: Cloud, Industry News + Events, Salesforce, SAP




Commentaires (0):

Il n'y a pas encore de commentaire.