jui 17, 2018

Hommage à Pacman : Comment empêcher le SaaS d’engloutir votre budget logiciel

Lorsque j’étais enfant, tout mon argent de poche finissait dans Pacman. Rien ne pouvait m’arrêter jusqu’à ce que mes derniers centimes disparaissent dans la borne sur laquelle je passais des moments inoubliables. Aujourd’hui, Pacman n’est qu’un tendre souvenir, récemment rappelé à ma mémoire à la vue d’un camembert de dépenses logicielles.

Cloud Software Asset Management | How to Stop SaaS from Eating-up Your Software Budget

Il était de retour, Pacman en forme de camembert de dépenses SaaS représentant nos dépenses d’applications cloud toujours croissantes.

Dépenses logicielles liées au SaaS

En y réfléchissant, les abonnements Saas sont très semblables à cette insatiable bouche jaune. Ils paraissent simples et ludiques aux premiers abords, mais ils peuvent vite engloutir tout votre budget logiciel si vous n'y prenez pas garde.

Le Saas lorgne sur votre budget logiciel

De la même manière que mon argent de poche disparaissait comme par magie, nos budgets logiciels d’entreprise sont engloutis par les nouvelles applications cloud que nous consommons de plus en plus. De nos jours, les SaaS semblent omniprésents : des petites applications inconnues auxquelles vos employés s’abonnent, aux gros contrats d’entreprise sciemment conclus.

En bref, le SaaS lorgne sur l’argent de votre entreprise. Des collaborateurs créatifs font grimper les factures de logiciels en introduisant de nouvelles applications SaaS que vous ne découvrez que plus tard sur les relevés de comptes et les notes de frais. En plus de poser des problèmes de sécurité et de confidentialité des données, ces dépenses cachées peuvent représenter une certaine somme lorsqu’elles sont additionnées. Financièrement parlant, une surveillance manuelle de cette catégorie de dépenses serait fastidieuse et obtiendrait des résultats trop limités.

Tribute to Pacman | How to stop SaaS from eating-up your software budget

Savez-vous combien vous dépensez en trop pour le cloud ?

Étonnamment, beaucoup de grandes entreprises avec lesquelles j'échange lors d’évènements autour de l'approvisionnement et de la gestion des actifs logiciels commencent tout juste à se rendre compte que leurs budgets logiciels se font engloutir par des applications cloud voraces. Si le cloud permet à vos divisions et à vos collaborateurs de mieux gérer leur environnement informatique, cette simplicité et cette flexibilité d’utilisation ont un prix conséquent. Une plus grande flexibilité peut rapidement vous conduire à dépenser plus que le budget fixé lorsque vous dépassez votre consommation prévue, ou que votre environnement n’est pas correctement surveillé ou évalué.

Les abonnements SaaS sont particulièrement accessibles, ce qui les rend difficiles à contrôler et à suivre. Sans une bonne supervision de votre gestion des actifs logiciels cloud, les abonnements logiciels peuvent rapidement grignoter votre budget alors qu’ils devraient augmenter votre rendement.

Les conseils d’un expert pour contrôler vos dépenses cloud

D’après mon expérience, le meilleur moyen de faire des économies et de gagner de l’argent est de contrôler les applications cloud les plus utilisées au sein de l’entreprise. C’est pourquoi vous devez impérativement gérer vos actifs logiciels basés sur le cloud pour vous assurer que votre cloud augmente vos recettes et non vos dépenses. En y regardant de plus près, vous remarquerez que des applications comme Salesforce et Office 365 ont un plus grand impact sur votre budget logiciel que l’ensemble de vos dépenses SAP sur site.

Découvrez comment faire des économies sur vos applications cloud les plus utilisées et apprenez à :

  • Gagner en transparence
  • Limiter vos dépenses Saas
  • Centraliser vos contrats
  • Optimiser vos licences
  • Évaluer d’autres outils comme alternatives
Tribute to Pacman | How to stop SaaS from eating-up your software budget


Les sujets: Cloud, Microsoft, Salesforce, Formation SAM




Commentaires (0):

Il n'y a pas encore de commentaire.