Jun 25, 2019

3 incontournables pour former votre équipe SAM

Ne nous voilons pas la face. La gestion des actifs logiciels est en pleine évolution.

Le temps des renouvellements annuels de logiciels pour les infrastructures de serveurs en place depuis 3 ans est révolu. Fini les ajustements trimestriels pour un parc utilisateur facilement contrôlable par des rapports offline, envoyés tous les 2 mois. Désormais tous les mois, voire toutes les semaines, on a l’impression de voir apparaître un nouveau projet IT nécessitant plus de licences d’un nouvel éditeur qui promet quant à lui tous les avantages de la numérisation à votre entreprise.

future-proof your SAM and deliver deep cloud cost management savings

Comment en sommes-nous arrivés là ? Pourquoi y a-t-il plus de pression que jamais de la part des éditeurs et de nos parties prenantes ? N'ont-ils pas tous vanter la numérisation qui rend la vie plus facile ?

L'IT agile et la révolution numérique

Je ne peux évidemment pas répondre à des questions aussi générales dans le cadre de ce blog, en revanche je peux citer un aspect qui a accéléré l'informatique telle qu'elle est vécue aujourd'hui au sein des entreprises. C'est l'agilité. Le mode de pensée agile a trouvé sa place dans la gestion informatique traditionnelle et le cloud a accéléré cette méthodologie.

Il va sans dire que de nombreux domaines de l'IT ont été impactés par le cloud computing. Les approches par essais et erreurs de création d'applications, fournissant à l'utilisateur final une solution en production très tôt et l'enrichissant ultérieurement de fonctionnalités supplémentaires par le biais de boucles de rétroaction, ont été exploitées par le cloud. Ou plus précisément, par la disponibilité sur demande de services tels que IaaS, PaaS, DaaS, PaaS, PaaS ou tout autre XaaS auquel vous pouvez penser.

Services et solutions cloud flexibles

Les projets sont l’occasion d’introduire et de tester de nouvelles solutions, qu'il s'agisse d'une application personnalisée s'exécutant sur un serveur cloud EC2 sur Amazon Web Server (AWS) ou d'un nouvel outil numérique de marketing qui automatise les campagnes basées sur l'analyse de données IA. Si les tests réussissent et que l'utilisateur final est satisfait, l'application peut être mise en service. Si ce n'est pas le cas, le prototype peut être mis au rebut.

IaaS sur la demande vous permet d'utiliser l'infrastructure sans que votre entreprise ait à investir dans du hardware supplémentaire. Le SaaS sur demande peut être testé pendant quelques mois et à nouveau désactivé. Bien sûr, il y a des engagements contractuels entre les parties concernées, mais ignorons ce fait pour l'instant.

Case Study

Plongez en profondeur dans les défis des dépenses SaaS - et obtenez des stratégies pour contrôler vos futures dépenses SaaS. Lisez l'étude de cas, Salesforce and the SaaS Spend Explosion.

Lire maintenant >>

Gérer vos Joiners, Movers, et Leavers (JML)

Le roulement du personnel augmente à l'échelle mondiale. Les employés n'ont jamais changé de job plus souvent qu'aujourd'hui, ce sont les fameux JML ceux qui intègrent l’entreprise, changent de service ou la quittent. Les estimations des mouvements annuels au sein des équipes commerciales aux États-Unis s'élèvent à 27%.

Pourquoi cela a-t-il un impact sur la gestion des actifs logiciels ? Parce qu'un grand nombre d'employés sont abonnés au SaaS. Beaucoup de ces abonnements SaaS sont des abonnements d'utilisateurs nommés assignés à des employés. Si une entreprise ne dispose pas d'une supervision adéquate de la gestion de ces abonnements - ou si elle n'utilise pas les outils de gestion SaaS, les coûts peuvent exploser très rapidement. En voici un exemple :

  • Considérons une entreprise comptant une équipe commerciale de 10 000 personnes. Un abonnement SaaS est attribué à chaque vendeur. L'abonnement coûte 100 $ par mois. Les dépenses annuelles consacrées à l'infrastructure de cette équipe s'élèvent donc à 12 millions de dollars par an.
  • Imaginons maintenant que le taux de roulement des commerciaux de cette même entreprise s’élève à 20%, soit 2 000 mouvements sur un période d’un an ce qui représente une moyenne de 16 667 $ par mois.
  • En d’autres termes, tous les mois, 16 667 $ de comptes utilisateurs SaaS ne sont plus utilisés parce que les employés ont quitté le service des ventes. C'est ce qu'on appelle des comptes zombies.
  • Si l'entreprise ne gère pas correctement ses abonnements, elle doit assumer 2,4 millions de dollars de frais de compte non gérés qui bien qu’attribués, ne sont plus utilisés.

Quel est l’impact pour les gestionnaires SAM ? Comment réagir à cette tendance à l'agilité ? Pour suivre le nouveau rythme de l'IT, vous devez surveiller vos dépenses logicielles et intégrer SAM dans vos services numériques.

3 stratégie indispensables pour mettre à jour vos outils de Software Asset Management

  1. Les données en temps réel sont la clé du SAM dans le Cloud : Pour pouvoir réagir aux demandes de reporting ad-hoc et surveiller votre abonnement, une intégration en direct de vos outils de Software Asset Management est cruciale. Le SAM doit s’adapter à la numérisation. Intégrez autant que faire se peut et éviter les rapports csv offline qui doivent d'abord être restructurés, puis téléchargés vers l'outil SAM de destination. Cela réduit au minimum les efforts de l'administrateur et garantit que vos rapports de conformité sont toujours à jour.
  2. L'intégration ouvre les portes d’une gestion proactive des licences : Le SAM, il y a encore quelque temps se limitait à une fonction IT relativement passive en termes d'interaction directe avec les applications des utilisateurs finaux. Généralement, des mesures d'optimisation des licences logicielles permettant de réduire les coûts étaient mise en place dans le cadre d’un projet SAM, pour être ensuite transmises au responsable de l'application. Aujourd’hui une intégration en direct est l’occasion de mettre en place de nouveaux processus qui vous permettent d'optimiser de manière proactive votre parc de licences (par ex., désactiver les comptes utilisateurs s'ils ne sont plus utilisés). Cela peut avoir un impact direct sur la baisse des coûts.
  3. Être le lien de l'informatique : Dans l'article du blog, Gartner Best Practices for Cloud Cost Managementune illustration du rapport Gartner 2018, "Software Asset Management for the Cloud : Consumption Management and Optimization Take Center Stage" place le SAM à l'intersection de tous les services numériques utilisés au sein d'une entreprise. C'est d'autant plus pertinent qu'à mon avis, cela montre que le SAM, s'il est bien mené, est le cœur de toutes les fonctions IT de l'avenir - où les coûts des services numériques sont gérés. Pour répondre aux exigences de gestion, une intégration directe avec les services numériques et de cloud computing est primordiale.

 

Comment construire une pratique efficace de gestion du Cloud: Stratégies, personnes, processus et outils

Apprenez comment minimiser le choc du Cloud Shock, l'augmentation inattendue et non budgétée des coûts liés à la fourniture de services informatiques via le Cloud public. Lisez les dernières recherches (en anglais) du ITAM Review.

Lire maintenant>>

Construire votre équipe SAM du 21ème siècle

La fonction de Software Asset Management évolue rapidement et doit s'adapter à de nouveaux défis de l’agilité. D'autre part, le développement de su secteur IT offre de nouvelles opportunités pour le SAM, notamment dans le cloud.

La conformité numérique, la gestion des risques et des coûts sont devenues une discipline multifonctionnelle que je considère comme très bien positionnée dans la gestion des actifs logiciels. L'outil de gestion des dépenses dans le cloud est un ensemble d'outils SAM qui s'intègre directement dans le cloud. Et il y a beaucoup de dépenses à gérer. Rien que l'an dernier, les dépenses mondiales en IT ont été estimées à environ 3,7 milliards de dollars. C'est beaucoup d'argent à ne pas gérer.



Les sujets: Cloud, SaaS, SAM Insights