oct 04, 2018

3 étapes simples de gestion des actifs logiciels dans le cloud

Nos clients et nous-mêmes en sommes convaincus : la gestion des actifs logiciels est le moyen le plus sûr de réduire vos coûts logiciels.

Cela vaut aussi pour la gestion des actifs logiciels dans le Cloud bien sûr.

3 Simple Steps to Cloud Software Asset Management
New call-to-action
New call-to-action

Le Cloud a tout révolutionné. Les ordinateurs portables, des tablettes, des smartphones et des connexions sans fil à haut débit ont remplacé les innombrables serveurs et installations sur site. Le service achat central et le service IT ont dû accepter que le service marketing utilise la carte de paiement de l’entreprise pour acheter des licences pour les applications dont elle a besoin en vue d’approcher de nouveaux clients. C’est un idéal de flexibilité et de dynamisme que toutes les entreprises tentent d’atteindre.

Même si vos serveurs ont été remplacés par une connexion haut débit et des identifiants de connexion, vous payez toujours pour des logiciels et aimeriez logiquement bénéficier de prix avantageux. La gestion des actifs logiciels dans le Cloud est un excellent moyen d’atteindre cet objectif.

Gartner estime que « d’ici 2021, les solutions SaaS représenteront 45 % des dépenses totales consacrées aux logiciels et aux applications ».(Gartner Forecasts Worldwide Public Cloud Revenue to Grow 21.4 Percent in 2018, April 12, 2018)

Réduisez les coûts Cloud en vous appuyant sur des données, des outils et une stratégie sur mesure

Les bases de la gestion des actifs logiciels restent les mêmes. Si vous souhaitez maîtriser votre environnement Cloud, il suffit de revenir aux fondamentaux du SAM. Voici 3 étapes simples de gestion des actifs logiciels :

1) Collectez vos données

Les données constituent le fondement de la gestion des actifs logiciels dans le Cloud. Si vous n’avez pas une vue d’ensemble claire des données pertinentes, vous risquez de manquer des opportunités liées à l’optimisation de votre environnement ou d’être confronté à des problèmes de conformité. Pour vous lancer dans le SAM dans le Cloud, vous avez besoin de ces informations :

  • le nombre d’utilisateurs qui accèdent au logiciel
  • le nombre de processeurs sur l’appareil qui hébergent l’application
  • les droits d’utilisation du produit pour la virtualisation
  • les règles liées aux PUR/spécifiques au fournisseur pour les environnements Cloud
  • l’existence de modèles de licence hybrides qui permettent une utilisation double sur le Cloud et sur site

Armé des données appropriées, vous découvrirez peut-être que vous pouvez réduire l’espace de serveur de votre instance Amazon Web Services ou que vous avez un problème d’accès indirect sur votre plateforme Salesforce. Avec le SAM dans le Cloud, vous pourrez saisir ces opportunités et relever ces défis avant qu’ils ne vous coûtent cher.

2) Appuyez-vous sur un outil de gestion des licences logicielles

La collecte des données pertinentes pour la gestion des actifs logiciels peut prendre des mois et les données changent quotidiennement ! Essayer de gérer les actifs logiciels avec une feuille Excel, c’est comme essayer d’accéder à Internet avec un téléphone à cadran : ce n’est pas simplement obsolète, c’est impossible !

Un outil de gestion des licences logicielles est indispensable pour centraliser toutes les conditions générales et toutes les données associées, de façon rapide et claire. Les feuilles de calcul ne sont pas synonymes d’optimisation et votre équipe SAM, aussi qualifiée soit-elle, ne peut rien y faire. Les volumes de données sont tout simplement trop importants. En revanche, un outil peut synthétiser automatiquement toutes ces informations pour fournir des alertes, des analyses et des options à des fins d’optimisation.

3) Élaborez une stratégie de gestion des licences logicielles

Des données et un outil adapté ne suffisent pas pour gérer efficacement les actifs logiciels. Une stratégie spécifique est indispensable. Votre programme initial de gestion des actifs logiciels dans le Cloud ne doit pas essayer de tout couvrir. Nous vous recommandons de vous pencher sur vos dépenses Cloud et SaaS en vous limitant aux fournisseurs qui représentent environ 80 % de vos coûts actuels.

Überprüfen Sie kontinuierlich das Wachstum und die Relevanz des Cloud- oder SaaS-Produkts. Nutzen Sie die gewonnenen Informationen, um zu entscheiden, ob und wie Sie weiterhin Lizenzen für das Produkt erwerben. Auf diese Weise sind Sie schon lange vor den entsprechenden Verhandlungen vorbereitet.

Surveillez en continu l’évolution et la pertinence des produits Cloud et SaaS pour décider si vous souhaitez continuer à payer des licences pour ces produits. Ainsi, vous serez prêt à négocier à l’avance. Après tout, la norme du Cloud n’est plus la conformité, mais le coût des droits d’utilisation.

Gestion des actifs logiciels : vers l’infini et au-delà !

Peu importe l’ampleur des changements technologiques, vous ne pourrez pas empêcher les coûts de licences de grignoter votre budget sans :

  • des données pertinentes
  • les meilleurs outils
  • une stratégie solide

En vous appuyant sur ces éléments fondamentaux, vous serez toujours prêt, quoi que l’avenir vous réserve.



Les sujets: Cloud, SaaS, SAM Insights